La reconversion professionnelle est une démarche orientée vers le changement de métier ou de statut. On peut ainsi passer du statut de salarié à celui d’entrepreneur, et vice versa. Diverses motivations sont à la base de ce besoin de changer de carrière. Généralement, les personnes des classes sociales élevées recherchent un épanouissement tant personnel que professionnel. Tandis que les autres sont davantage à la poursuite d’une meilleure situation financière. Toutefois, peu importe les raisons qui vous motivent, il convient d’adopter une démarche structurée pour y parvenir. Cet article vous propose 3 étapes pour changer de métier et réussir la transition.

I- Etape 1 pour changer de métier : Les motivations profondes

Changer de métier - Les motivations profondes

Changer de métier – Les motivations profondes

La décision de changer de métier ne doit pas être prise à la légère. Loin d’être un effet de mode, la reconversion professionnelle est l’aboutissement d’une réflexion profonde sur soi et sur son environnement. Vous ne pouvez pas faire le choix de changer de métier avant d’avoir véritablement sondé vos motivations profondes. Pour cela, vous devez vous poser les bonnes questions, pour éviter les regrets. Il est important aussi que vous fassiez une différence claire entre le fait de changer d’entreprise et celui d’embrasser une autre profession. Pour y parvenir, vous pouvez procéder de la manière suivante :

a- Votre situation professionnelle actuelle

Lorsque vous envisagez de changer de carrière professionnelle, la première chose est de faire un état de votre situation présente. Pour cela, vous devez considérer chaque aspect de votre vie :

  • Votre fonction actuelle au sein de l’entreprise : Quel métier exercez-vous ? Quels sont ces caractéristiques ? Définissez clairement votre rôle au sein de celle-ci.
  • Vos motivations : Pourquoi avez vous opté pour ce choix de carrière au départ ? La plupart du temps, les personnes font des choix de carrières motivés par l’appât du gain. Ces choix sont guidés par l’obtention d’un privilège particulier, un prestige lié à la fonction, la rémunération mirobolante ou encore la forte demande sur le marché de l’emploi. Les motivations à la base de ces choix ne tiennent malheureusement pas dans la durée.
  • Réfléchissez à vos accomplissements au sein de l’entreprise. Il s’agit de faire un état de vos réalisations au sein de celle-ci. Êtes-vous satisfait de votre rendement au sein de cette entreprise ?
  • Faites le bilan de vos relations au travail. Quelles relations entretenez-vous avec la hiérarchie ? Vos collègues ?

En somme, il vous revient de faire le bilan de votre carrière avant de prendre une quelconque décision susceptible de la réorienter.

b- Le déclencheur : prise de conscience

Le déclencheur - prise de conscience

Le déclencheur – prise de conscience

Le déclencheur est la situation d’inconfort qui vous a poussé à vouloir changer de métier. Il est important de ne pas quitter son travail pour les mauvaises raisons. En fait, votre motivation pour changer de métier doit être le résultat d’une prise de conscience profonde. Si vos motivations ne sont pas justifiées, vous courez le risque d’une déconvenue profonde après coup.

Les bonnes motivations

Voici quelques raisons pour lesquelles vous pourrez éventuellement envisager une reconversion professionnelle :

  • La compromission de vos valeurs personnelles : Si vous travaillez par exemple dans une entreprise où les principes sont contradictoires à votre éthique morale. Imaginez que pour vous, la protection de l’environnement soit primordiale. Il vous sera difficile de travailler dans une entreprise d’exploitation d’espèces végétales menacées.
  • Le plan d’évolution professionnelle au sein de l’entreprise : A un moment donné, vous pouvez découvrir que l’entreprise ne prévoit pas un plan d’évolution concret. C’est-à-dire qu’elle ne propose aucune perspective de carrière à la hauteur de vos ambitions.
  • Un environnement de travail toxique : Il peut arriver que l’environnement de travail ne soit pas challengeant pour vous. Les relations avec vos collègues de travail ou encore avec votre hiérarchie peuvent être toxiques au point de générer constamment du stress.

Les mauvaises motivations

Toutefois, il existe des mauvaises raisons qui ne justifient pas que vous quittiez votre emploi. Il s’agit en l’occurrence de :

  • Avoir des objectifs de carrière incohérents : De nombreux professionnels en début de carrière affichent des ambitions en inadéquation avec leur niveau de compétence réelle. Une promotion s’accompagne en général d’une responsabilité plus importante. Vous ne pourrez pleinement assumer les responsabilités liées à un poste si vous ne vous y êtes pas suffisamment préparé (compétence et expérience).
  • Vivre de sa passion : N’oubliez pas que le but d’une entreprise est de créer de la richesse. Si votre passion ne correspond pas à des besoins exprimés sur le marché, il est peu probable que vous puissiez en vivre. Sortez dons de l’illusion que toutes les passions sont susceptibles d’être monétisées. Dans ces cas de figure, votre activité professionnelle pourrait financer votre passion.
  • L’aversion pour l’autorité en général : Plusieurs personnes envisagent de changer de métier parce qu’elles refusent de recevoir les ordres d’un patron. Pourtant, même en tant qu’entrepreneur, vous aurez à recevoir des demandes de la part de vos clients. Pour réussir sur le long terme dans l’entrepreneuriat, vous devez avoir à cœur la satisfaction des besoins exprimés par votre marché. Vous apprendrez ainsi à donner davantage que ce que vous auriez pu offrir dans le cadre d’un emploi.

c- Votre profil de métier idéal

Si vous envisagez de changer de métier, vous devez prendre le temps de définir les caractéristiques de votre métier idéal. Cela revient à décrire l’emploi qui correspond pour vous à un état de satisfaction complet. Cet emploi devra donc répondre à vos exigences sur les plans suivants :

  • Personnel : C’est-à-dire un travail qui est aligné avec vos propres valeurs. Cela doit être un métier qui vous donne le sentiment de réaliser votre mission de vie et de contribuer à quelque chose de plus grand que votre petite personne.
  • Professionnel : Vous travaillez sur un projet professionnel de grande envergure. Sa réussite pourra impacter des gens et apporter du changement. Un projet qui vous donne le sentiment d’être utile, de créer de la valeur.
  • Financier : La rémunération doit vous permettre de subvenir à vos charges et à vous faire plaisir. Vous devez gagner suffisamment pour pouvoir vous offrir la qualité de vie dont vous rêvez. Cela doit également être dans la mesure du possible, un salaire proportionnel à votre apport.
  • Relationnel : Un bon travail est celui où vous avez la possibilité de connecter avec vos collègues. En effet, vous allez passer beaucoup de temps au travail, autant que ce soit avec des personnes stimulantes.
  • Familial : Une situation idéale de travail doit vous permettre d’accorder du temps pour votre famille. Il doit s’agir d’un emploi qui vous permet de garder un équilibre entre vie professionnelle et vie de famille.
  • Santé : Votre travail ne doit pas vous mener à la l’épuisement ou au burn-out.

II- Etape 2 pour changer de métier sans démissionner : La préparation

Changer de métier sans démissionner - La préparation

Changer de métier sans démissionner – La préparation

Une reconversion réussie est celle qui se prépare. Inutile de quitter votre emploi sur un coup de tête. Il est important d’établir un plan de transition progressive. Ce plan de préparation consiste à anticiper sur les défis auxquels vous pourrez être confronté.

a- 6 mois avant de quitter votre emploi : Planifier la reconversion

Avant de quitter votre emploi - Planifier la reconversion

Avant de quitter votre emploi – Planifier la reconversion

Après avoir pris conscience de votre besoin de changer d’emploi, il faut à présent planifier votre reconversion. Pour cela, vous devez confronter vos idées à des solutions réalistes. C’est seulement après, que vous pourrez passer à l’action de façon concrète. Cette étape de planification vous permettra de bâtir un projet cohérent et aligné par rapport à votre identité.

 a-1- Le bilan de compétences

Pour réaliser votre bilan de compétences, vous devez faire une liste de tout ce que vous savez faire. Vous devez faire un nouveau CV en intégrant toutes ces compétences. Si vous envisagez un changement de profession, vous devez également savoir si vous possédez les compétences requises. Votre nouvel employeur voudra probablement connaître les raisons qui vous ont poussé à changer de métier. Préparez votre lettre de motivation, en précisant clairement les raisons de votre changement d’orientation.

  a-2- La passion : prendre du plaisir à travailler

La passion est un élément important dans votre reconversion. En effet, sans passion, il est fort probable de changer encore de métier lorsque vous rencontrerez de nouvelles difficultés. Il est donc essentiel que votre nouveau métier tienne compte de votre passion. Surtout si celui-ci n’est pas exactement dans le domaine qui vous passionne. Vous devez prendre du plaisir à exécuter vos nouvelles tâches.

  a-3- Etude de marché : Nouvel emploi ou création d’entreprise

Avant de vous lancer dans un secteur d’activité, il faut que vous sachiez comment se présente le marché de l’emploi. Quelles sont les possibilités d’embauche qui s’offrent à vous ? Une fois que vous aurez ciblé les différentes entreprises dans le domaine, déposez vos CV. Pour augmenter vos chances d’être contacté, vous devez multiplier les candidatures au poste visé. N’hésitez pas à recommencer plusieurs fois si vous n’obtenez pas de réponses favorables.

Pour le cas où vous envisagez de vous lancer dans l’entrepreneuriat, une étude de marché est obligatoire. Ce travail d’exploration a pour fonction d’analyser et de comprendre comment fonctionne réellement le marché que vous visez. Pour cela, vous devez :

  • Etudier votre futur marché : Quelle sera votre future clientèle ? Le marché est t-il en pleine croissance ? Est-ce un marché rentable ?
  • Faire une analyse concurrentielle : Pour cela, vous devez identifier les leaders sur le marché. Apprenez de leurs forces et de leurs erreurs. Étudiez leurs techniques de marketing, et renseignez-vous sur leur chiffre d’affaire.
  • Dénicher des fournisseurs : Si votre produit va nécessiter que vous vous fournissiez chez un grossiste. Renseignez-vous sur le prix qu’il propose pour ce dont vous aurez besoin.
  • Réfléchir à un moyen de distribution de votre produit : Tout dépend du produit que vous proposez. Quels sont les moyens habituels ? Les prix ?
  • Maîtriser les lois qui régissent ce secteur d’activité : Vous devez vous renseigner sur toutes les normes en vigueur dans votre profession.
  • Réaliser des sondages : Pour cela plusieurs options s’offrent en vous. Vous pouvez le faire en ligne, ou tout simplement en interrogeant des personnes. Vous pouvez également poser des questions à des professionnels pour savoir quels sont les enjeux de ce métier.

b- Reconversion professionnelle : La formation pour changer de métier

Changer de métier, c’est faire le choix de recommencer pratiquement à zéro. Surtout si vous vous lancez dans une carrière différente de la précédente. Il est donc très important de vous former pour développer des compétences intrinsèques à l’exercice de ce nouveau métier. Vous pouvez demander aux personnes exerçant déjà dans cette activité, les formations nécessaires. Trouvez des offres de formation pour ces compétences que vous désirez acquérir.

c- Changer de métier pour être heureux : Créer de nouvelles habitudes

Pour une reconversion réussie, vous devez changer vous-même afin de vous adapter à votre nouveau métier. Si vous ne changez pas votre environnement intérieur, il fort possible que vous reproduisez le même schéma que précédemment. Voici quelques attitudes des personnes qui réussissent leurs entreprises :

  • Concentrez-vous sur des événements que vous pouvez maîtriser. Plutôt que de vous plaindre de ce que vous ne pouvez pas changer, soyez acteur du changement que vous voulez voir se produire.
  • Fixez l’objectif que vous voulez atteindre et donnez-vous les moyens d’y parvenir.
  • Trouvez un équilibre dans entre vos priorités et vos loisirs.
  • Apprenez à collaborer avec des personnes qui évoluent dans le même secteur que vous. Il est important de nouer des partenariats stratégiques pour mieux vous positionner sur le marché. Vous pouvez envisager une collaboration où tout le monde en sort gagnant.
  • Pensez constamment à apporter de la valeur à vos clients, dans tout ce que vous faites.
  • Apprenez à solliciter de l’aide auprès des personnes qui peuvent vous aider. Si vous êtes responsable d’une équipe, pensez à déléguer. Vous ne pouvez pas tout maîtriser à vous tout seul.
  • La formation ! Pensez constamment à investir dans la formation, de sorte à être toujours compétitif sur le marché.

III- Etape 3 pour changer de métier sans expérience : Le passage massif à l’action

Changer de métier sans expérience : Le passage massif à l'action

Changer de métier sans expérience : Le passage massif à l’action

L’étape finale dans la reconversion professionnelle consiste à passer à l’action ! Il ne sert à rien d’avoir franchi les étapes 1 et 2 pour s’arrêter à ce niveau. Passez à l’action et mettez-y toute votre énergie. Le passage massif à l’action consiste en un engagement sans faille dans ce que vous prévoyez de faire. Il se pratique dans le respect des conditions suivantes :

a- L’engagement total à la réussite de votre projet

Pour changer de métier et vous épanouir dans votre nouvel emploi, vous devez vous engager dans votre nouvelle fonction. Cet engagement total est la clé de la réussite de votre projet. C’est lui qui vous stimulera, pour que vous posiez les actions qu’il faut. Vous devez vous donner les moyens de réussir sans compromission. Les résultats sont le fruits de nouvelles actions menées sur la durée.

b- La prise de responsabilité de vos succès et de vos échecs

Lorsque vous envisagez de changer de métier, vous devez développer votre sens de la responsabilité. Vous devez prendre sur vous d’assumer le résultat de chacune de vos actions. Cela, qu’il s’agisse des échecs ou des réussites. C’est ici qu’intervient la notion de la focalisation. Choisissez de placer vos efforts pour faire arriver les choses que vous voulez obtenir. Vous êtes responsable des situations sur lesquelles vous avez le contrôle.

c- Savourer vos accomplissements

Apprenez à savourer chacune de vos victoires. Votre premier contrat, votre premier bénéfice enregistré si vous êtes entrepreneur, votre première promotion si vous êtes employé. Célébrer ses accomplissements est important, car cela constitue pour vous un ancrage. Ce dernier constituera un encouragement en temps de crise. C’est également cet ancrage qui vous donnera la capacité d’aller chercher plus loin, un nouvel accomplissement.

Changer de métier et réussir sa reconversion professionnelle est un projet qui se prépare. J’espère que cet article vous a aidé à vous situer, et à entrevoir la possibilité de réussir le changement de métier.

Posted by ZED

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge