Comment créer sa propre entreprise et voir se concrétiser un projet? Si vous si êtes porteur d’une idée de projet, vous, vous êtes déjà surement posé cette question. Sachez que cela va vous demander du courage et de la détermination. En effet, la réussite de votre projet passe au travers d’un long chemin.

A- Créer sa propre entreprise : La préparation psychologique 

Préparez vous psychologiquement

Préparez vous psychologiquement

Tout d’abord, sachez que le statut de créateur d’entreprise est le plus facile a obtenir. Il suffit pour vous de le désirer assez et de remplir les formulaires administratifs. Il n’existe pas une voie unique pour créer sa propre entreprise. Les patrons d’entreprises sont souvent : des étudiants, des ex chômeurs, des ex salariés, des femmes au foyer, etc. Toute fois, sachez que vous aurez besoin de développer vos compétences techniques, morales, et sociales pour parvenir à vos fins.

1. Apprendre à se connaitre pour créer sa propre entreprise

Apprenez à vous connaitre

Apprenez à vous connaitre

Vous devez connaitre qui vous êtes, vos qualités et vos défauts. En effet connaitre vos qualités et vos défauts vous permettront d’identifier vos forces et de transformer vos défauts en force. De plus, cela permettra aussi de savoir si on prêt au pas à créer sa propre entreprise. Vous saurez également quelles solutions envisager pour compléter votre profil.

Vous devez vous poser les questions suivantes et y réfléchir longuement :

  • Quelles sont mes compétences pratiques ?
  • Quelles sont mes compétences morales ?
  • Quelle sont les valeurs que je défends ?
  • Quelles sont les compétences que j’aurai besoin d’ajouter ?
  • Identifiez quels sont vos défauts de caractère ?
  • Quelles mes qualités sûres ? (qualités confirmées par mon entourage)
  • Qu’est-ce qui peut constituer un frein à ma vision?

2. Développez votre leadership

Avant de pouvoir se lancer à la création de sa propre entreprise, vous devez commencez à penser comme un chef d’entreprise. La volonté seule et les capacités seules ne suffisent pas. Bien qu’ils n’ont pas tous suivis le même parcours, les leaders d’entreprises ont certaines capacités morales communes.

  • La détermination. Cette qualité sera très utile, car vous aurez des occasions de vous décourager. Vous devez savoir rester focalisé quelque soit le défi.
  • L’optimisme. Créer sa propre entreprise va nécessiter que vous croyiez dans la réussite de votre projet. Si vous êtes facile à décourager, vous avez déjà échoué.
  • La passion. On ne peut pleinement s’investir dans un projet sans passion. C’est le moteur qui vous gardera motivé
  • L’organisation. Apprenez à gérer vos priorités. Sachez distinguer entre  l’important et urgent tout de suite et l’important, mais pas urgent tout de suite. Une bonne gestion de votre emploi de temps vous permettra d’optimiser vos ressources.
  • La prise de décision. En tant patron d’une entreprise, vous allez devoir trancher lors de crise. Vous devez alors être capable de prendre une décision d’en assumer les conséquences.
  • Le recrutement. Pour créer sa propre entreprise et réussir, il faut recruter. Il faut bien recruter. entourer vous de personnes en qui vous avez confiance et que vous pourrez former. Vous pourrez alors déléguer des tâche et vous investir en particulier sur des projets rapporteur d’argent.

B- Trouver une idée pour créer sa propre entreprise 

Trouvez une idée de création pour votre entreprise

Trouvez une idée de création pour votre entreprise

Souvent, bien que le désir de créer sa propre entreprise soit présent, vous n’avez pas d’idée. En effet, être décidé de se lancer à son propre compte et trouver une idée son deux choses séparées. Toute fois, voici quelques astuces pour vous aider à trouver votre idée. Celle là même qui vous permettra enfin de concrétiser votre rêve.

Tout d’abord, sachez que bien que cela vous semble difficile, il est tout à fait possible de trouver la bonne idée. En effet, elle deviendra accessible à vous si vous mettez en pratique ces quelques conseils :

  • Servez-vous de votre bouche et de vos oreilles. En effet, si l’on veut trouver la bonne idée pour le création de son entreprise, il faut savoir tendre l’oreille. Dans votre vie de tout les jours, au travail, en société… vous ouvrez trouver de bonnes idées. Toutes ne sont pas peut être pas bonnes, mais en les étudiants de plus près vous pourrez trouver la votre. Observez vos proches et demandez vous quels problèmes ils rencontrent et comment vous pouvez y apporter une solution. Beaucoup de grandes inventions que nous connaissons aujourd’hui sont nées de la sortes.
  •  Cherchez dans les information. En effet, de nombreux journaux spécialisé et émissions télévisées sont de grandes sources d’inspiration. Informez-vous constamment sur les nouveautés technologiques et autres.
  • Internet. Voyez ce qui se fait en matière de créations de site et voyez comment vous pourrez le développer, ou l’adapter.

C- Étapes pour la création de sa propre entreprise

Étapes à la création d'entreprise

Étapes à la création d’entreprise

1. L’étude de marché

Une fois que l’idée est bien en tête, pour la création de sa propre entreprise, passez à la réalisation de l’étude de marché. Il vous permettra de faire une analyse complète du marché de votre future entreprise. En effet, l’objectif de l’étude de marché est de pouvoir prendre les bonnes décisions qui assureront le succès de votre projet.

Pour cela, vous aurez à réaliser des études sur ces 4 plans :

  • La clientèle cible
  • L’offre que vous proposez, comparez la à celle de vos concurrents potentiels.
  • Les moyens logistiques
  • La réglementation en charge pour votre activité.

2. Business plan

C’est une phase très importante, notamment si vous avez l’intention de demander du financement. Vos investisseurs demanderont à le voir. Il à celui qui veut créer sa propre entreprise de :

  • Présenter sa clientèle potentielle
  • Evaluer le capital de départ
  • Déterminer la part de marché que vous réussirez à attirer

3. L’immatriculation

Cette procédure se fait selon le statut juridique de votre entreprise, et votre domaine d’activité. Il s’agira alors soit du Répertoire national des entreprises (RNE), soit du Registre du commerce et des sociétés (RCS), ou encore du Centre de formalités des entreprises (CFE).

4. Rejoindre un centre de gestion agréé 

Il s’agit d’organismes associatifs qui apportent une assistance en matière de gestion et de fiscalité à leurs adhérents. Ils exercent aussi une mission de contrôle en lieu et place de l’administration fiscale.

D- Définir une stratégie de vente pour créer sa propre entreprise

Définir une stratégie de vente

Définir une stratégie de vente

C’est une étape très importante dans la création de sa propre entreprise. En effet, cette stratégie vous permettra de prévoir la demande prévisionnelle de votre produit. La stratégie de vente découle en fait de l’analyse des résultats de votre étude de marché. C’est une analyse qui vous permettra également de définir votre client cible, de fixer votre prix et de choisir votre lieu d’implantation.

1. Monter son propre commerce: La clientèle cible

Vous ne pouvez pas avoir pour cible de votre marché monsieur « tout le monde ». Car, sinon vous aurez du mal à concentrer vos efforts de commercialisation. Dès lors, Il est important que vous définissez votre client type. Celui pour qui vous développerez votre produit dans le but de le satisfaire. Partant de là, vous aurez à définir les caractéristiques de votre client cible, Celui là  pour lequel vos produits seront le mieux adapté.

Si votre cible est un individu. Dans ce cas, vous aurez à définir :

  • Quel est son sexe ?
  • Sa tranche d’âge
  • Son revenu financier moyen
  • Son statu social (célibataire ou pas)
  • Est-il propriétaire ou locataire ?
  • Ces habitudes vie au quotidien
  • Son lieu d’habitation, Etc

 Si votre cible est une société. Pour ce cas, vous aurez à définir :

  • Son type d’activité
  • L’importance de son entreprise (entreprise à petite, moyenne, ou grande taille)
  • Son chiffre d’affaire
  • Son ancienneté
  • Ses partenaires actuels
  • Ses ambitions d’élargissement, Etc

2. Travaillez votre produit

Avant de se lancer dans son propre commerce il est important de connaitre sa concurrence. En effet, vous ne serez probablement pas le seul sur le marché  commercialiser votre produit. Pour cela, vous devez évaluer votre concurrence. Savoir ce qui constitue la force de leur offre et ses faiblesse. Cela vous donnera alors des idées pour ajouter une plus valeur sur votre propre produit.

Cette plus value, est la raison principale qui pousseront vos futurs clients à se détourner de leur habitude de consommation, pour adopter votre produit. C’est elle qui vous permettra de faire la différence une fois en place sur le terrain.

3. Fixez le prix de votre produit

Fixez le prix de votre produit n’est pas souvent chose facile. Cependant il y a quelques moyens que vous pouvez effectuer, pour trouver le prix de votre produit.

  • Tenez compte des coûts de fabrication du produit. C’est à dire l’argent que vous avez eu à débourser pour créer votre produit. Tenez compte de chaque éléments: le prix d’achat des composantes, le prix de livraison, d’emballage… Le prix de votre article sera au minimum l’équivalent de la somme de vos dépenses. Vous pouvez ensuite ajouter une marge.
  • Vous pouvez également choisir de vous aligner au prix fixé par vos concurrents pour le même produit. Cette fois ci encore, vous pouvez ajouter une marge selon la plus value de votre produit. Où alors, vous pouvez choisir de le diminuer pour séduire vos clients.
  • Le prix d’un produit dépend aussi de sa rareté. En d’autre mots, vous pouvez fixer votre prix en tenant comptes du rapport offre/demande. Dans ce cas, si l’offre est inférieure à la demande, vous pouvez fixer un prix plus conséquent. Mais alors, soyez vigilant à tout potentiel nouveau concurrent.

4. Trouver un local pour créer votre business

La situation géographique de votre entreprise dépend de votre activité. Il dépend du moyen d’acheminement de votre produit. Par exemple, les articles peuvent être achetés en ligne, chez vous à la maison, ou alors dans vos locaux professionnels.

Pour le cas où votre activité nécessite que les clients se déplace jusqu’à vous, vous devez choisir le lieu avec soin. Selon votre activité, il peut s’agir de  :

  • Les résultats de votre étude de marché. Ils vous ont probablement permis de trouver l’environnement adéquat, là où la concurrence est absente.
  • Louer un bureau. C’est le moyen le plus simple. Vous louer un bureau au centre ville dans des zones d’activité.
  • S’installer prêt de la concurrence. Pour certaines activités, c’est la meilleure solution. Il s’agit notamment des bijoutiers, des magasins de modes, concessionnaires de voitures…

E- Créer sa propre entreprise : Choisissez votre régime juridique

C’est la dernière étape pour créer sa propre entreprise. En effet, pour choisir le statut juridique de votre entreprise il faut avoir au préalable monté son projet, et répondu à la question du financement.

1. Le régime de la micro auto entrepreneur

Le statut de la micro entreprise est le même qu celui de l’auto entreprise. Voici quelques caractéristique de ce régime :

  • C’est un régime mis en place pour faciliter la création d’entreprise. Ainsi, le régime fiscal  est très simplifié, ainsi que le régime social. De plus, il bénéficie de la franchise de TVA. Vous n’aurez donc pas l’obligation de facturer la TVA à vos clients.
  • Toute fois, pour se régime, il existe un plafond pour votre chiffre d’affaire. En effet vous ne pourrez pas dépasser ce plafond, sinon vous devrez passer à un autre statut.
  • Le statut social appliqué à ce régime est  le micro-social simplifié. La caractéristique principale de ce régime est qu’il permet d’être exonéré des taux d’imposition pour le cas où vous ne faite pas de chiffre d’affaire en une année. La cotisation sociale est mensuelle, ou trimestrielle.

2. Le régime TNS 

Le régime TNS, concerne les Travailleurs Non-Salariés. Il est applicable aux dirigeants d’entreprise affilié à l’organisme Régime Social des Indépendants (RSI). Le RSI est un organisme de gestion des cotisations sociales (santé, retraite…). Il concerne les chef d’entreprise suivant :

  • Les professionnels indépendants tels que : les chefs d’entreprises individuelles et auto-entrepreneurs.
  • Les dirigeants de société de type EURL.
  • Et enfin, les dirigeants de SARL qui détiennent également des parts sociales et sont majoritaires ou égalitaires au capital de leur société.

3. Le régime de l’IR et le régime de l’IS

C’est deux régimes Impôt sur le revenu (IR) et impôt sur les sociétés (IS) sont gérés par la fiscalité des entreprises. De ce fait, ils obéissent chacun à une méthode (différente) de calcul de l’impôt.

Cas du régime IR

Pour une entreprise du régime  IR, le dirigeant déclare les revenus issus de son activité entrepreneuriale. Il le fera :

  • Dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) pour une activité industrielle, commerciale, artisanale ou de prestation de services;
  • Dans la catégorie des BNC (Bénéfices Non Commerciaux) pour une activité libérale.

Cas du régime IS

Le régime de l’Impôt sur les Sociétés concerne :

  • Les SARL
  • Les SASU et SAS
  • Et aussi, les sociétés de capitaux

 

 

 

Posted by ZED

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge