Il a été cliniquement démontré que le stress est un facteur majeur dans le développement de maladie et dysfonctionnement chez les êtres humains. Le stress est devenu un mal qui ronge plusieurs personnes, les empêchant ainsi de profiter de la vie au quotidien. Toutefois, il est possible de reprendre le dessus et de dépasser ce sentiment. Comment diminuer le stress, dans un monde où l’on est constamment sujet à des agressions extérieures ? Découvrez dans cet article 5 méthodes pour vaincre le stress. 

A- Comment diminuer le stress : Introduction

Diminuer le stress

Diminuer le stress

1. Définition du stress

Le stress a été définie pour la première fois par le docteur Hans Selye. Il a découvert que les animaux et les Hommes, sont tous sujets à une certaine pression physique, mentale ou émotionnelle. Lorsque cela se produit, l’organisme humain ou animal réagit de la même manière. Il a appelé cela la phase d’alarme de la réaction au stress.

Le stress est donc définie comme étant la réaction de votre corps lorsque vous êtes confronté à un facteur de stress. Ce facteur peut être une circonstance qui vous oblige à agir d’une certaine manière de sorte à garder l’équilibre.

2. Diminuer le stress : comprendre les différentes composantes du stress

Pour diminuer le stress, il est important de comprendre de quoi il est composé. Lorsqu’on parle de stress, on fait allusion à la combinaison de ces 3 composantes :

  • L’agent ou la source : le stress, est toujours la réaction de l’organisme face à un stimulus. Généralement, il peut être de l’ordre du physique, du mental, du social ou de l’émotionnel. Lorsqu’il survient, il peut être mineur, positif, négatif, constant ou tout simplement inattendu. Mais quand il survient il faudrait pouvoir l’ajuster.
  • La réaction face au stimulus : Lorsque survient un facteur de stress, le cerveau donne l’alerte à tout l’organisme. La réaction directe est d’ordre physiologique. Vous pourrez alors voir se produire une augmentation du rythme cardiaque, une constriction des vaisseaux sanguins et une montée d’adrénaline. C’est ainsi que le corps essaye de faire face à la situation.  Par contre, si la cause du stress n’est pas déplacée, ces phénomènes donnent lieu à des malaises physiques et psychologiques.
  • Le comportement de l’individu concerné : Ce qu’il faut savoir c’est que le degré de stress ressenti dépend de l’individu. C’est la perception que votre esprit à du stimulus qui déterminera l’intensité de la réponse de l’organisme. Par exemple, 5 minutes de retard peut devenir une source de stress selon l’importance de la chose à faire. Pour le cas où il s’agirait d’un rendez-vous banal, vous ressentirez infiniment moins de stress que s’il s’agissait de prendre un vol. Avoir des attentes irréalistes donnent également lieu à des problèmes de stress.

3. Impact du stress sur la santé

Effet du stress sur la santé

Effet du stress sur la santé

Le stress est une réponse réflexe, psychologique et physiologique de l’organisme face à une situation pénible qui exige une adaptation. Une partie de cette réponse se traduit par la sécrétion d’hormones comme le cortisol (issue des glandes surrénales). Cette hormone accélèrent certains processus et en inhibent d’autres. Ceci est une bonne chose dans un environnement conflictuel à court terme. Par contre si le stimulus perdure, le résultat est l’accumulation de ces substances chimiques. A la longue, elles deviennent toxiques et causent des dommages physiques, mentaux, émotionnels et sociaux.

En effet, si vous ne trouvez pas un moyen de diminuer le stress ressenti cela va affecter certaines fonctions cérébrales. Vous pourrez alors observer la perturbation de la mémoire, de la patience et de la motivation. Par conséquent, des organes peuvent être gravement affectés. Les organes les plus exposés sont le cœur et le système immunitaire. Les neurones du système nerveux peuvent s’endommager et même mourir.

Toutefois, sachez que de brèves périodes de stress équilibrées par une relaxation profonde ne sont pas un problème. Le problème se pose lorsque les symptômes de stress s’accumulent. En effet, chaque heure ou chaque jour supplémentaire où vous êtes soumis à un stress constant est de plus en plus toxique. L’ulcère ne vient pas parce que vous avez été bouleversé quelques jours ou quelques semaines ; l’ulcère vient parce que vous passez une ou deux semaines par mois sous un choc émotionnel. Si vous restez assez longtemps dans cet état de stress, votre efficacité, votre énergie et votre joie de vivre s’estompent.

B- Combattre et diminuer le stress : 5 méthodes

Pour diminuer le stress, vous devez équilibrer la réaction de dégradation moléculaire dans votre organisme. Une période appropriée de relaxation en cas de surcharge de stress ou de défaillance du système peut être nécessaire. Pour cela, il vous faut un moyen de rétablir la réponse positive au stress.

1. L’identité

La première chose à faire pour diminuer le stress est de connaitre votre identité. L’Homme ressent constamment le besoin d’être cohérent avec lui-même. Savoir qui vous êtes vous permettra d’agir de la bonne manière. Lorsque le stress veut prendre le contrôle, posez-vous la question de savoir si cela sera cohérent avec votre personne. En étant suffisamment imprégné de votre identité, vous ne laisserez pas le sentiment de stress vous emporter.

Cela dit, parvenir à ce niveau, demande que vous vous entraîniez régulièrement. Tout comme pour les plus grands sportifs, c’est la pratique qui vous donnera la maîtrise nécessaire. C’est l’assurance en qui vous êtes qui vous permettra de garder le contrôle et de diminuer le stress que vous ressentez face à une situation.

De plus, connaitre qui vous êtes vous permettra de déterminer quel entrainement est adapté à votre profil. Chaque personne est unique, ce qui fonctionne avec l’autre ne fonctionnera pas forcément pour vous. Vous pouvez par exemple pratiquer l’une des activité suivantes :

  • Le sport : la marche, la course, le vélo…
  • Les activités intellectuelles telle que les jeux de logique ou tout autre activité faisant appel à votre réflexion.
  • L’art : la cuisine, le jardinage, le dessin.

2. Apprendre à faire une dissociation

Pour diminuer le stress, vous devez savoir dissocier la situation de stress de votre personne. Cela afin de prendre du recul pour éviter de vous laissez happé par la situation. Il n’est pas question de fuir, mais de refuser d’adhérer au sentiment que vous communique la situation.

Un excellent moyen de diminuer le stress, est de pratiquer une activité qui vous détend comme nous l’avons vu précédemment. Cela permet de canaliser votre énergie, sur autre chose que la situation de stress. Pratiquer cette activité en ce moment précis vous détendra et vous procurera un sentiment de plaisir. En effet, faire une petite marche dans un lieu panoramique sera très bénéfique pour vous. C’est une bonne façon pour vous de vous ressourcer pleinement.

Pratiquez des activités qui vous permettent de faire le vide et de prendre du recul sur les contrariétés.

3. Contrôler sa respiration

Contrôler sa respiration

Contrôler sa respiration

La solution la plus simple pour lutter contre le stress est d’apprendre à bien respirer. Il s’agit de respirer calmement en prenant de grandes inspirations. Pour cela, Il vous suffit d’inspirer profondément en gonflant le ventre, la cage thoracique et les épaules remontent en même temps, puis d’expirer lentement par la bouche.

Maîtriser votre respiration vous permettra de diminuer le stress, vous devez . Lorsqu’on est sous le coup du stress, le rythme cardiaque s’accélère. Le mouvement créer l’émotion. Donc si vous parvenez à contrôler votre respiration vous pourrez efficacement diminuer le stress qui monte en vous.

Il est important de ne pas se laisser envahir par les tensions. Apprenez à libérer les sentiments négatifs ou positifs en les exprimant. Ménagez-vous des moments de détente pour oublier vos soucis en vous faisant plaisir : riez souvent, lisez, écoutez une musique que vous aimez…

4. Identifier la source du stress

Identifier la source du stress

Identifier la source du stress

Afin de diminuer le stress, il est important de savoir ce quelle en est la cause. Réfléchir aux raisons qui l’on engendré vous permettra d’éviter certaines conséquences. Pour cela :

  • Listez vos différentes sources de contrariété. Cela peut être le travail, la famille, vos projets personnels, etc.
  • Définissez l’impact de chacune de ces situations dans l’ordre décroissant.
  • Pour chaque cas, proposez des solutions afin de réduire les facteurs en tête de liste.

S’il s’agit d’une action concrète à poser faites-la. Parlez du problème avec les personnes impliquées en vu de trouver une solution pour retrouver à nouveau votre paix intérieure.

Il est bon de savoir que La cause principale du stress est l’imagination. Souvent, le stress provient des scénarios catastrophiques qu’on s’imagine et qui finissent par engager les émotions. Une fois que vous l’avez identifié, la solution est de couper aux réflexions qui vous emportent. Déplacez votre attention sur quelque chose de totalement différent et de moins stressant. Ainsi votre esprit pourra se détourner de la pensé communicant le stress.

En anticipant la situation stressante, vous pouvez également diminuer le stress. En effet, le cerveau humain ne fait pas de différence entre une action vécue et le fruit de l’imagination. Si vous envisagez tous les scénarios auxquels vous pourriez être confronté, l’imagination peut vous aider à combattre ce stress.

  • Visualiser une scène amusante donnera l’illusion à votre cerveau que vous la vivez réellement. Vous serez naturellement détendu et souriant.
  • Créez un environnement mental positif en pensant aux choses simples et anodines de votre quotidien.

5. Relativiser la situation

Relativiser une situation que vous vivez, aidera à diminuer le stress quelle pourrait susciter. En effet, la façon dont vous vivez un évènement a des conséquences sur votre organisme. D’après le Dr Miller, lorsqu’une circonstance arrive, on a tendance à rester focalisé dessus et très vite on peut exagérer son importance. Pour y remédier, apprenez à prendre un temps de réflexion avant de cataloguer une situation comme étant totalement négative.

Vous pouvez être sûr qu’un événement qui vous arrive n’a aucun impact sur vous, jusqu’au moment où choisissez les mots pour l’interpréter. Il peut alors devenir joyeux, triste, ou ennuyeux.  Prêtez donc attention lorsque vous nommez une situation, car cela modifie la perception que vous vous en faites.

Pour diminuer le stress, apprenez dans un premier temps à identifier la source comme nous l’avons vu précédemment. Par la suite, demandez-vous si votre réaction vis-à-vis de celui-ci est justifiée. Rejetez toute tendance à amplifier chaque circonstance qui se produit. Pour y parvenir, vous devez être capable de faire la différence entre un problème important et un petit soucis ponctuel. Développez votre optimisme pour être en mesure d’affronter tous vos défis quotidiens.

J’espère que les méthodes proposées dans cet article vous auront été bénéfique. N’hésitez pas à poster un commentaire pour partager votre propre expérience de gestion du stress. Si vous avez des questions, c’est également avec plaisir que je vous répondrais.

Posted by ZED

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge